Monday, December 15, 2008

Les Estoniens Pourront Voter par Téléphone en 2011

Cliquer pour agrandir / Click to enlarge

Voici un article paru le 12 Décembre dans le journal suisse 20 Minutes.
Les Estoniens pourront dés 2011 participer aux scrutins via leur téléphone portable. Après avoir été un pionnier en permettant le vote par Internet, l'Estonie s'engage une fois de plus dans la voie de la technologie.
Le système est encore testé et devra être hyper sécurisé.
___________________________
An article in French from the Swiss newspaper 20 MInutes. Estonians will be able to vote by mobile phone in 2011. Estonia was already a pioneer and one of the first countries proposing to vote on the Internet. They are definitely engaged in the technology path by offering that new posibility. The system is still being tested and will be very secured. Not any kind of mobile phone will be eligible, only certified SIM cards will work, says Liia Hanni, project manager within the Estonian Foundation for e-Governance.
____________________________
Estonia recently became the first country in the world to support “mobile phone voting,” a widely-misunderstood extension of e-voting, after Parliament approved legislation permitting the new authentication method for use in the 2011 government elections. Parliament endorsed the new system, dubbed ‘m-voting,’ on Nov. 11, prompting a wave of interest and speculation across the globe.
Baltic Times

11 comments - React:

Kivi said...

Ou comment élire un président comme on élit MissFrance ou le gagnant de la StarAc.
C'est vrai que c'est bien joli de voter par sms, internet, ou signaux de fumée, mais sur le fond, rien ne change...

Marianne said...

On s'aperçoit en lisant de tels articles que l'Estonie est bien en avance en ce qui concerne ces technologies que représentent le téléphone portable et internet (rappelons au passage que le logiciel Skype a été mis au point à Tallinn )!
Et quand on visite le pays , on est surpris de trouver des points Wifi partout ,même dans le plus petit village "paumé" ! Parfois , il n'y a qu'un bureau de poste et un pood (épicerie ), mais il y a la Wifi !
La première fois que je suis allée en Estonie , il y a un an , j'ai été surprise de voir Silja payer le parking avec son téléphone portable , maintenant , je suis habituée et je ferais bien pareil en France si je pouvais !

Depuis l'indépendance de l'Estonie en 1991, le gouvernement a fait de l'adoption des technologies de l'information une priorité.
« Nous ne disposons pas de ressources naturelles, il est donc vital que nous soyons une société basée sur le savoir » explique Arvo Ott, responsable au Ministère des Communications.
L'état a construit une infrastructure dernier cri pour communiquer avec ses citoyens. Depuis 2001, la carte d'identité permet d'accéder au portail qui regroupe toutes les bases de données de l'administration. En quelques clics, le citoyen peut voir ce que l'état sait sur lui. Le papier est devenu ringard : 60 % des Estoniens remplissent leurs impôts en ligne. «Les membres de notre gouvernement juste après l'indépendance avaient en moyenne 35 ans», se souvient Arvo Ott, «cela a probablement favorisé le développement d'une cyberadministration!».

Nous sommes encore loin de tout cela en France ,mais cela se fera certainement un jour ....que je ne connaitrai sans doute pas ! Dommage , car cela m'aurait bien plu de voter avec mon téléphone portable ! :)

Kivi said...

Voter par sms en Estonie, c'est comme la "La démocratie pour les nuls", comme un moteur de Ferrari dans une deux chevaux. La forme est joli, on vote par sms, mais le fond est lamentable et l'état de la politique estonienne reste déplorable.

Oui, l'Estonie est en avance sur technologies, mais l'erreur est de tout miser sur les NTIC alors que des problèmes effarants mine le pays.
Tout est de la frime, on vote par sms et internet, on paie son parking par sms, on déclare ses impôts par mms, on s'achète des BMW à crédit sur 20 ans, on pose son Hummer pour frimer devant Versace, etc.

Alors oui, c'est très beau... oui on peut voter par sms en Estonie cependant que 30% de la population n'a aucun moyen de faire entendre sa voix, cependant que le pays est en crise profonde, que la disparité des salaires est la plus grande dans l'UE. MAIS ON S'EN FOUT ON PEUT VOTER PAR SMS C'EST SUPER !
Non mais quel intérêt, franchement, de voter par sms. C'est la dématérialisation de la politique, on vote pour son président comme on élimine Quentin de la StarAc'.
Pathétique.

Marianne said...

Je n'émets pas d'avis sur la politique estonienne que je ne connais pas , et vous avez certainement raison , ces technologies sont probablement l'arbre qui cache la forêt !
Mais je pensais que cela pourrait être très intéressant d'appliquer cela au système de vote français .
Ce vote par sms ou internet serait peut -être le moyen de faire voter les français (et il y en a beaucoup )qui ne se déplacent jamais pour utiliser ce droit , j'aurais dû exprimer jusqu'au bout ma pensée !
Mais c'est probablement très utopique et cela ne changerait peut-être rien !
Ceux qui ne se déplacent pas pour vôter ne se sentent sans doute pas concernés , et c'est bien dommage !

Et pour conclure , puisque vous parlez d'émission TV , je tenais à signaler que je ne regarde jamais des émissions nulles comme la StarAc' , j'ai largement passé l'âge ! ;)
Ni d'ailleurs aucune émission sur TF1 ou M6 ! :(
Je préfère Arte , la Cinq ( nous n'avons ni le cable , ni le satellite , ni la TNT ,c'est un choix )..et par dessus tout j'aime la Lecture qui nous apprend bien plus de choses que cette télé "toute pourrie" , plus destinée à abêtir et à abrutir les peuples qu'à les faire réfléchir !
La fin de mon commentaire est un peu hors sujet , mais puisque j'en avais l'opportunité , je voulais donner mon opinion sur la télé d'aujourd'hui !

Kivi said...

"Ce vote par sms ou internet serait peut -être le moyen de faire voter les français (et il y en a beaucoup )qui ne se déplacent jamais pour utiliser ce droit , j'aurais dû exprimer jusqu'au bout ma pensée !"

Certes, mais justement cette dématérialisation du vote entrainera sans aucun doute une prise à la légère du fait même de voter.
Le besoin de se documenter, de lire les programmes, de comprendre les conséquences de vote se fera encore moins ressentir. Plus besoin non plus de réfléchir outre mesure, vu que voter prendra dix secondes depuis chez soi.
Justement le fait d'aller à la mairie, de se rendre à l'isoloir, c'est ce qui rend le vote SOLENNEL ET PRIMORDIAL dans la vie de la société.
Et le vote par sms, au contraire, ne rendra pas la vie politique plus proche de la vie citoyenne.

Ce ne sera plus l'évènement quinquennal de mettre son bulletin dans l'urne, ce sera un simple vote par sms comme on dit "kikoo lol" à ses amis. Rien de plus dangereux dans une démocratie comme la nôtre.
Et le vote par sms, et j'en mets ma main et mon bras à couper, c'est renforcer les extrêmes et de gauche et de droite ; forces qui sont raisonnées par la solennité du vote à l'isoloir, et qui seront exacerbées par l'aspect immatériel du vote par sms.

Bon, c'est bien joli ce que je dis, mais là j'ai du sourcing à faire.

Guillaume said...

"Et le vote par sms, et j'en mets ma main et mon bras à couper, c'est renforcer les extrêmes et de gauche et de droite"

> moi je n'y mettrai pas ma main à couper..
je ne suis pas vraiment pro-vote sms mais le vote par internet pourrait etre une solution intéressante (ou paye deja nos impots par internet). Cela pose certes les problèmes que tu présentes au-dessus et je te suis, par contre cela aurait l'avantage probable de faire monter les taux de participation et donc de dissoudre ces extrêmes. tu ne penses pas?

Kivi said...

"cela aurait l'avantage probable de faire monter les taux de participation et donc de dissoudre ces extrêmes"

J'en suis pas certain. Tout dépend de ta conception de la population française et de l'idée que tu t'en fais. Je suis persuadé que les abstentions sont des votes extrêmes sous-jacents, virtuels. Si les abstentionnistes exprimaient leur opinion grâce au vote sms, m'est avis que le vote extrêmiste serait encore plus fort. "Les français sont des veaux".

Tu peux aussi avoir une idée plus optimiste des abstentionnistes français potentiellement intéressés par le vote sms ; te dire que ce sont des partisans virtulents (bien que muets) de Bayrou ou Royal et qu'ils apporteraient un meilleur équilibre des forces politiques. J'en suis loin d'être convaincu.

Guillaume said...

Il faudrait trouver un étude pour savoir si les abstentionnistes sont des indécis entre les forces majeures ou des possibles extrémistes.
Quand je disais dissolution, je pensais tout simplement mathématique. Plus il y a de votants, plus les votes minoritaires sont dissouts. (sauf si comme tu le suggères les abstentionnistes sont majoritairement "extrêmes"; mais j'en doute personnellement).

Marianne said...

Oui, possible que les gens prennent ça comme un "nouveau divertissement", mais que proposer pour pousser une population démotivée à retrouver le chemin des urnes ?
Ce serait bien de trouver un moyen pour redonner le goût de voter , car on ne peut pas prendre les gens par la main ...
Ou alors , rendre le vote obligatoire ,comme dans certains pays ?
"En Europe, les Pays-Bas ont supprimé le vote obligatoire en 1970, de sorte que l'obligation de voter ne subsiste plus qu'en Belgique, en Grèce, au Liechtenstein, au Luxembourg, dans le canton suisse de Schaffhouse et dans le Land autrichien du Vorarlberg.
Hors d'Europe, le principal pays où le vote est obligatoire est l'Australie.
Les lois électorales analysées (Land du Vorarlberg, Belgique, Liechtenstein, Luxembourg, canton de Schaffhouse et Australie) :

- prévoient plusieurs motifs d'abstention et facilitent l'exercice du vote par correspondance ou par procuration ;

- sanctionnent la non-participation au vote d'une amende de montant variable.

Cette amende n'est pas partout symbolique : si elle s'élève à 3 francs suisses (soit environ deux euros) dans le canton de Schaffhouse et à 20 francs suisses (soit environ treize euros) au Liechtenstein, elle est comprise entre 100 et 250 € pour une première abstention au Luxembourg et se monte à 400 ou 700 € selon la nature de l'élection dans le Land du Vorarlberg."

Je ne suis pas sûre que le vote obligatoire en France serait bien accepté ,certains pays où le vote était obligatoire ont déjà fait machine arrière !

"Dans les pays où elle subsiste, l'obligation de voter est ancienne : elle remonte à la fin du XIXe siècle ou aux années vingt. Inversement, les Pays-Bas l'ont supprimée en 1970, le canton suisse de Berne s'est opposé à son introduction en 1999 et elle fait l'objet de critiques croissantes en Australie, où les abstentionnistes se multiplient et refusent de payer les amendes. L'introduction d'une telle disposition en France ne s'inscrirait donc pas dans un mouvement général. "

Alors que pouvons nous faire pour diminuer ce taux d'abstention impressionnant ? Je me disais que ce système de vote par sms ou internet , à une époque où les gens semblent adhérer de plus en plus à l'internet , me semblait intéressante pour motiver les foules désabusées , en laissant toujours à ceux qui le désirent le droit de voter dans un bureau de vote traditionnel .
Vous avez peut -être raison quant au fait de ne plus lire les programmes , ne plus se documenter ,etc ... mais je crois que malheureusement , c'est déjà fait même sans internet ou SMS ! La majorité des gens ne lisent déjà plus , qui plus est le programme politique d'un candidat ...
Alors , que proposer pour rendre le vote plus attractif et donner aux gens l'envie de retourner dans les isoloirs ?

Marianne said...

Le débat s'élargit !
Les extrémistes sont malheureusement souvent des gens qui se laissent influencer et manipuler par les médias , les sondages ! Ce sont quelquefois de " petites gens " qui ont peur , et les politiques et les médias savent se servir de ça .
Je reprends votre citation de De Gaulle , il avait raison en disant que "les Français sont des veaux ", pas tous bien sûr , mais en tout cas au moins ceux qui pensent "si les médias le disent , c'est que c'est vrai" ! C'est bien triste , mais c'est ainsi !
Il faudrait apprendre aux gens à ne pas croire les médias ,encore moins les sondages ,à chercher à s'informer sur la véracité des informations qu'on veut leur faire "avaler", à faire le tri et à se faire leur propre opinion .Je pense sincèrement que si on éduquait les gens ,le taux d'extrémistes diminuerait !
Mais en réalité ,j'ai peur que tout cela soit impossible!
Et cette naïve crédulité des "masses populaires" arrange bien le monde politique , ce n'est donc pas prêt de changer !

Guillaume said...

bon sinon y a de nouveaux articles qui attendent d être commentés :D