Friday, January 16, 2009

Protests (riots soon?) in Vilnius, Lithuania


The Baltic countries (except Estonia) are on fire. After Riga rioting earlier this week, it is now Lithuania’s turn to protest again the government.

Thousands of Lithuanians have gathered en masse to Vilnius for a protest and attempted to break in the Parliament. These people arrived with buses from all over the country and they would be around 7000 of them by now.

The crowd is trying to stop soma coalition reform and asking Saeima’s chairperson Arūnas Valinskas to postpone it. Only Artūras Zuokas, the head of Liberal Union came out but he had to move back in as people threw eggs at him.

To avoid the same issues as in Latvia, the Police has reinforced its presence to prevent possible riots. Some protestants have already tried to find their way into the Parliament building but the Police managed to stop them. People went behind Saeima and started to throw snowballs, rocks, bottles, eggs and smoke bombs at the building. They scream "Lithuania" and "Down with Saeima".
400 policemen are on duty, another 150 are in reserve. Aggressive protesters are removed from the crowd. Three people are injured so far.

Is Estonia next?

7 comments - React:

Marianne said...

-Voici ce que j'ai pu lire dans "le Monde" sur ce qui s'est passé aujourd'hui à Vilnius -

"Une manifestation à Vilnius contre les mesures économiques d'austérité :
Quelques 7.000 manifestants se sont rassemblés vendredi devant le siège du Parlement à Vilnius, pour protester, à l'appel des syndicats, contre des mesures d'austérité prévues par le gouvernement lituanien, a constaté l'AFP. Des manifestants ont lancé des oeufs, des boules de neige et des pierres en direction du Parlement et de la police. Les forces de l'ordre ont répondu par des gaz lacrymogènes. Une manifestation semblable, mardi à Riga, avait dégénéré en échauffourée entre les manifestants et les forces de l'ordre, faisant une dizaine de blessés et une centaine d'interpellations. La Lituanie s'attend à entrer en récession cette année. Elle a adopté fin décembre un budget d'austérité pour 2009, prévoyant de nombreuses coupes dans les dépenses, notamment sur les salaires dans la fonction publique, et une hausse de la TVA, qui passe de 18% à 19%. Le PIB lituanien en 2008 devrait avoir augmenté de 3,5%, mais la loi de finances pour 2009 table sur une baisse de 4,8%."

Est ce que les infos sont complètes , erronées ?
Ce serait intéressant d'avoir le témoignage de quelqu'un qui vit à Vilnius .

Anonymous said...

Je vis a Vilnius, a cote du Parlement (Seimas). Il faut distinguer deux choses dans ce qui s'est passe vendredi:

# une manifestation de 7 000 personnes, protestant contre les mesures d'austerite du nouveau gouvernement, a defile pacifiquement entre midi et 13H20 sur l'artere principale de Vilnius, Gedimino prospektas

# de l'ordre de 300 a 400 "hooligans", en marge de la manifestation, on voulu penetrer dans le Parlement et se sont affrontes avec la police jusque vers 21H. Il y a eu 34 blesses (dont 4 encore a l'hopital) et 151 arrestations. Depuis, tout est calme.

Il me semble dans ce cas abusif de parler d'emeutes. Je crois me souvenir qu'en France les manifestations sont souvent polluees par ce genre de casseurs.

Cordialement
Gilles

Guillaume said...

j entends par émeute un soulèvement populaire, une agitation. Connaissant le caractère plutôt calme des 3 pays Baltes, je pense que le mot "riot" n est pas trop fort. Tous les médias ont employé ce terme par ailleurs. Sur le fond cependant je suis 100% d accord sur le fait que ce genre de violences arrive souvent en France (mais ce n'est pas mon but de comparer quoi que ce soit à la France car c'est incomparable). Nous avons en France une "culture" de la grève et de la manifestation alors que ce n'est pas le cas dans ces pays.
Le point important est que comme vous le dites, il s'agit d'une minorité de "hooligans" qui profitent de l'évènement pour tout casser, tout comme à Riga un peu plus tôt dans la semaine.
cdlt
PS: je me tiendrai désormais au courant de l'actualité en Lituanie via vote blog.

Dzilis said...

Si j'en crois les definitions, il y a dans "emeute" un cote spontane lie a l'emotion: "Tumulte séditieux, soulèvement dans la foule. Manifestation violente et spontanée résultant d'une émotion collective."

Ces violences des "hooligans" comme on les appelle ici etaient tout sauf spontanees si j'en crois l'arsenal qu'on a saisi chez eux, notamment, comme a Riga, des cocktails Molotov.

Par ailleurs, le fait que les medias aient parle d'"emeutes" ou de "riots" ne signifie pas qu'ils detiennent la verite. Quand je vois les medias francais qui se melangent toujours les pieds entre Lituanie et Lettonie (TV5 Monde) ou qui font de Vienne la capitale de la ... Pologne (Les Echos), je cherche mes sources en local, certainement comme vous.

En tous cas, merci de ce nouveau contact et bon sejour en Estonie. Personnellement, je suis depuis 3 ans 1/2 en Lituanie et, apres avoir ecrit un livre sur "Les Frncais dans l'histoire de la Lituanie", je vais m'installer au printemps en Lettonie. Mais pas (comme ici) a cote du Parlement ......

Marianne said...

Très intéressant ! J'avais vu dans votre blog que vous aviez écrit un livre sur "les Français dans l'histoire de la Lituanie " .
Vous vous installez donc en Lettonie pour le prochain livre . Et l'Estonie a-t-elle vu beaucoup de Français dans son histoire , est ce dans vos projets d'écrire un livre aussi là-bas ?
Bonne installation prochaine à Riga !

Guillaume said...

on est d'accord sur le fond, pas sur le terme émeutes :) que j'aurai pu remplacé par "agitation" peut être - plus facile en Français qu'en Anglais cependant..

Dzilis said...

@ Marianne

Lorsque j'ai commence a m'interesser aux Francais en Lituanie, je savais tres peu de choses sur le sujet. Ce n'est qu'en cherchant que j'ai decouvert qu'au cours de l'histoire nombreux furent nos compatriotes qui ont marque l'histoire de ce pays. Ces recherches se sont accompagnees de contacts tres enrichissants aupres des Lituaniens qui trouvent tres exotique qu'un Francais vienne prendre sa retraite chez eux pour leur faire decouvrir leur histoire!

Apparemment, il en sera de meme pour la Lettonie voisine.

Je reconnais que je ne connais l'Estonie que comme touriste. Et je ne me hasarderai pas a dire ce que je ferai dans 3 ou 4 ans. Il me parait toutefois peu probable que je continuerai ma progression vers le nord.

Mais on s'eloigne du sujet initial !