Wednesday, January 14, 2009

Riots in Riga, Latvia


My blog will get a bit out of Estonia for a while since Riga is facing riots:

Baltic Business News:

An estimated 10,000 people have jammed into Riga's Dome Square tonight, and cheered loudly when Society for Different Politics Saeima deputy Artis Pabriks called on President Zatlers to dissolve Saeima. By now eight people have been injuried, LETA reports.
Periodically, the crowd chants: "Dissolve Saeima!"
Despite some side streets being totally jammed, people are still streaming into Old Town.
Police are out in great numbers as well, and ambulances are also at the scene just in case.
Security forces in military uniform are guarding the Saeima building nearby.
Clashes at the Saeima building in Old Town Riga tonight have counted a number of injured persons, including police officers.
The number of injuries is at eight at this time.
On nearby Smilsu Street, a Municipal Police car was turned over, and armed special forces have stepped back from the mob a bit toward Dome Square.
Several other police vehicles were demolished as well.
The rioting broke out as thousands of demonstrators dispersed after the mass protest rally on Dome Square. An angry mob moved toward the Saeime building and attempted to gain entry. Many windows were smashed.
Police and special forces used tear gas to thwart off the attack.
Police in Riga have declared an emergency situation in all of Riga, and are on high alert tonight as drunk and aggressive youths are still roaming the streets of Old Town.
Among other things, vandals have looted a "Rigas balzams" liquor store on Smilsu Street, not far from Saeima.


The Baltic Times:

Mass riots follow protest- Emergency declared

RIGA - What began as a calm 10,000 strong protest in Dome Square has turned into a riot. Following the peaceful demonstration, thousands of demonstrators mobbed the parliament building and have destroyed several police cars.

Protestors have also broken into a Balzams liquor store and are currently looting the general vicinity around the parliament.

Medics report that eight people have been injured so far, as rioting continues into the night.

A state of emergency has been declared by police as they report that drunk youths are still vandalizing the Old Town of Riga.

Early in the evening, a mob tried to break into the Parliament building by breaking windows and were held back with police tear gas.

With shouts of “Fire the Saeima” the protestors attempted to storm into the parliament building.

The rally earlier had been held to protest the Saeima and to demand the dissolution of its current members.

> What began as a protest was turned into vandalism of drunken and agressive youths...

9 comments - React:

Arthur from London said...

Well after having a quick look at photos on TVNet.lv it seems that the biggest trouble makers are a bunch of Russian youngsters in their 20s, the type of guys we Latvians call ''Urlas'' (thugs/chavs), hardly the kind who would have a very profound political views.
Besides most of them stormed and demolished alcohol shops on their way to ''overthrow goverment''.
I even noticed a Russian Flag held by some of them...
that makes you think, what the hell are they actually trying to say?

@= said...

Arthur, this is not actually true.
There were some Russians, but mostly I've heard Latvian language around.
Of course, Latvians have calm mentality, so I guess most rioters were drunk, but that doesn't change the point. This has been very peaceful comparing to recent riots in Greece, and I wish we weren't that calm.

Skallagrimson said...

I live in Riga. I agree with Arthur that the Russian flag and drunk young people don't have a lot of credibility as political revolutionaries. But the bottom line is people are fed up with the corruption at the top and do want change. Unfortunately the protest appeared to be a good excuse to break into shops, steal booze and get a free drunk. Too bad it went that way...

Skallagrimson said...

I live in Riga. I agree with Arthur that the Russian flag and drunk young people don't have a lot of credibility as political revolutionaries. But the bottom line is people are fed up with the corruption at the top and do want change. Unfortunately the protest appeared to be a good excuse to break into shops, steal booze and get a free drunk. Too bad it went that way...

Anonymous said...

Voilà ce que l'on trouve dans les journeaux en France:

“Je suis surpris que cela ait pris si longtemps avant qu’on en arrive là“, a déclaré à l’AFP un manifestant, Maris, 46 ans, accusant les hommes politiques de son pays d’avoir “pillé” le peuple depuis des années.

Membre de l’Union européenne (UE) depuis 2004, la Lettonie, pays balte de 2,3 millions d’habitants, s’était vu attribuer peu après le surnom de “tigre” à cause de son boom économique qui s’est poursuivi jusqu’en 2007 avec une hausse du Produit intérieur brut (PIB) de 10,2%.

Mais après plusieurs années de prospérité, le pays a sombré dans la récession.

La banque centrale et le gouvernement lettons prévoient un recul du PIB de 1,5% à 1,7% en 2008 et de 5% en 2009.

Le mois dernier, la Lettonie s’est vu accorder un prêt de 7,5 milliards d’euros de la part d’un groupe de prêteurs parmi lesquels le Fonds monétaire international, l’UE et les pays nordiques.

Le parlement letton a approuvé une série de mesures d’austérité, dont une réduction de 15% des salaires dans la fonction publique.

Stéph

Marianne said...

Bonjour Steph ,
C'est effectivement ce qu'on trouve en France , je l'ai cherché dans internet alors que j'étais encore au boulot (j'avais trouvé l'article de Guillaume ce matin à 8h avant de partir ) .Je venais sur son blog pour en rendre compte , mais tu m'as devancée !

Je me pose une question : est -ce que cela risque de faire boule de neige et provoquer les mêmes réactions dans les pays adjacents , Estonie , Lithuanie , qui sont aussi dans des situations de récession?
La France ne va pas beaucoup mieux (d'ailleurs quel pays pourrait aller bien en ce moment ?) ,il va y avoir une grève générale le 29 janvier avec privé et public réunis pour revendiquer "la défense de l’emploi privé et public" et "la lutte contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales".Pour une fois tous les syndicats sont ensemble et tous d'accord !
Cela licencie à tour de bras en France et on sent un climat très tendu , qui va être le prochain ?

Dans les hôpitaux ,le malaise est très grand et les conditions de travail très dures (cela conduit aux décès dramatiques de 2 enfants hospitalisés pendant les fêtes ), je peux en parler ,je suis infirmière et travaille depuis 33 ans à l'hôpital . On nous annonce une suppression de 20000 emplois , le lien ci dessous résume très bien ce que nous vivons en ce moment :
http://www.humanite.fr/2008-11-10_Politique_Sous-finance-l-hopital-est-accule-a-saigner-l-emploi

C'est vraiment dramatique de voir tout chavirer , les gens perdre leur emploi , ne pas savoir de quoi sera fait le lendemain, on peut comprendre que des évènements tels ceux de Riga se produisent .
Je ne suis pas surprise de ce que dit Maris , le manifestant Letton : “Je suis surpris que cela ait pris si longtemps avant qu’on en arrive là“. Je me demande tous les jours quand tout va exploser ? Je pense qu'en France , on va en arriver là aussi , dans combien de temps , je ne sais pas , mais ça va certainement se produire aussi , j'en suis persuadée , comme dans bien d'autres pays !
Quand les gens n'ont plus rien à perdre ...
"La jeunesse n'a plus d'appuis, elle ne croit plus en la politique française[...] le désespoir est mobilisateur, et lorsqu'il est mobilisateur il est dangereux, il entraine le terrorisme[...]" Ces mots de Daniel BALAVOINE lancés au début des années 80 restent aujourd'hui, malheureusement, toujours d'actualité pour une large part de la jeunesse.

Nous assistons en ce moment à la fin d'un monde , fin provoquée par la faillite du capitalisme , lire cet article :
http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/11/le-capitalisme-touche-a-sa-fin_1105714_1101386.html

Anonymous said...

Bonjour Marianne! Merci pour ton commentaire; à force de voyager, je ne suis pas trop au courant de ce qui se passe en France. J'ai pensé que tu avais fait une faute de frappe en écrivant 20000 suppressions de postes mais non, j'ai lu l'article...effrayant! Je pense que l'Estonie est en train de "sombrer" également. L'année dernière j'avais lu un article in teressant: http://www.cafebabel.com/fre/article/27302/swedbank-recession-estonie-tallinn-euro-zone.html. Pris dans l'euphorie, tout est allé trop vite et maintenant ils doivent faire face à une crise de surchauffe. Voilà ce que j'ai lu: "L’Estonie et la Lettonie connaissent, elles aussi, une crise profonde, mais d’une autre nature. Elles ont appliqué des politiques très libérales qui, dans un premier temps, ont permis une croissance très forte (10% en Lettonie en 2007), créant un effet de surchauffe et reposant sur un système bancaire largement tributaire des pays nordiques (Suède en particulier), surtout en ce qui concerne l’Estonie. C’est ce dernier aspect qui a rassuré les marchés internationaux, alors que ces deux pays auraient dû être rappelés à l’ordre beaucoup plus rapidement, notamment sur la question de leurs forts déficits extérieurs. L’Estonie et la Lettonie, sont entrées en récession dès 2008. En 2009, elles devraient être rejointes par la Hongrie, l’Ukraine et pourraient l’être par la Lituanie."
Aujourd'hui plus personne n'achete là bas car les banques ne font plus de gros credits. Et ménages et entreprises se sont fortement endettés en devises. Je reviens tout juste d'Estonie et je n'ai pas trop vu encore les effets de la crise ou du moins j'm'en apercois pas. Et toi Guillaume? Stéph

Guillaume said...

ce que tu as lu est exact. Surchauffe, aucun controle de l inflation, cosommation à crédit, surendettement...
aujourd hui, les robinets sont fermés. Nombreux sont ceux qui ne peuvent plus se permettre le leasing de leur belle voiture, l immobilier est en chute libre car personne ne peut acheter; bref cela compense les excès des années précédentes.
on ne le sent pas encore trop mais on en entend beaucoup parler!

Dzilis said...

Bonjour,

J'habite a Vilnius (Lituanie), a cote du Parlement. Nous avons eu 3 jours apres le meme type de violences (a dessein, je n'emploie pas le terme d'emeutes qui me semble exagere).

Il est a mon sens important de souligner que l'on parle de manifestation gigognes.

# L'une, organisee par les syndicats qui, au moins a Vilnius, s'est terminee pacifiquement et qui exprime le ras-le-bol d'une certaine partie de la population.

# L'autre, ce sont des violences, fomentees par des "jeunes" qui viennent la pour casser. Je crois que le phenomene est bien connu en France. A Vilnius, ces "jeunes" etaient apparemment majoritairement russophones, mais sans doute parce qu'ils sont plus touches par le chomage que les autres.

Pour repondre a Marianne qui se demande si ca peut se propager a l'Estonie, je reponds evidemment "oui", on l'a vu avec la Lituanie, les memes causes provoquant les memes effets!