Tuesday, January 6, 2009

YIT Estonia diminue les salaires de 20%


L'entreprise de construction YIT Ehitus a conclu un accord avec ses employés pour réduire en moyenne leurs salaires de 20%. Environ 8% seulement d'entre eux n'ont pas accepté cette mesure et l'entreprise les a remerciés en grande majorité. D'autres ont quitté l'entreprise par accord mutuel. YIT Ehitus emploie actuellement 150 personnes. Priit Sauk, le PDG, a déclaré: "La raison est connu de tous. On devrait plutôt se demander pourquoi certaines entreprises n'en font pas de même".

Plusieurs raisons selon moi:
1/ Diminuer les salaires va conduire à détruire toute source de motivation
au travail. La productivité va chuter et cela va au final ne rien résoudre. D'autant plus que je suppose que les dirigeants n'ont pas montré l'exemple et ont conservé leur salaire...
2/ C'est une pratique dangereuse.
Un licenciement pur et simple est bien plus efficace. Le travailleur acceptant les nouvelles conditions va être désormais plus exigeant sur d'autres choses.
3/ Comment cela n'a pas conduit à une grève? N'importe où en Europe de l'Ouest, cette décision, que l'on pourrait qualifier de chantage, aurait conduit à une grève générale. Comment peut-on accepter que quelq'un vous dise: "c'est -20% ou vous partez"?! Dans cette situation où l'entreprise se moque carrément de ses employés (pourquoi ne pas les licencier, pour en faire partir indirectement et payer de charges? malin si c'est le cas), j'encourage (et c'est rare) un mouvement de grève organisé visant une destabilisation complète. En quelques jours l'entreprise, déjà au bord du gouffre, aurait probablement revu sa décision et proposé un autre "plan de relance". Il y a très certainement d'autres endroits où gratter quelques sous...

En je ne parle même pas du manque de solidarité des employés des autres entreprises de l'immobilier. Où sont-ils? Cela peut très bien leur tomber sur le bout du nez demain...
J'avais commencé le début d'année sur une note positive, les Estoniens ayant montré quelques signes de solidarité. Et bien 2009 commence bien mal et souligne un fois de plus la manque de cohésion et l'individualisme régnant dans le pays.
______________________________________
YIT Estonia cut the salaries by 20 pct


Construction firm YIT Ehitus made new salary agreements with the employees, cutting the salary averagely by 20 pct, Postimees.ee reports. Nearly 8 pct of employees did not agree with the change and the company terminated contracts with the most of them, Priit Sauk, the CEO of YIT Estonia said.
Some people left on mutual agreement, less than ten people were laid off. People left from both, development and construction sectors. Currently the company employs about 150 people. “The reason is known for everyone. One should rather wonder why some companies are not doing that,” Sauk said.

Several reasons according to me:
1/ Decreasing salaries will destroy all source of motivation at work. Productivity will decrease and at last the measure will be inefficient.
2/ It is a dangerous decision. Employees who accepted the measure will be more demanding by now. A mere lay off would have been more efficient on the short and middle term.
3/ How it did not lead to a general strike?

A company can lay off employees or decrease global costs but cutting salaries is a strange strategy. I also wonder why the employees accepted a decrease in their salaries! Who could accept that in spite of harsh times? One would say, they had to accept or they were fired. Well, why didnt they all go on strike? Given the economic situation, the company would have given up fast to avoid going bankrupt. I am pretty sure there are many other ways to save money in that company... I don't particularly like strikes but when there are no other solutions, and when your company is basically telling you “you agree or you are fired”, well go for it!

And I am not talking about employees from other real estate companies who could have supported them since they can be tomorrow the next ones... I started the year on a positive tone as the Estonians showed some signs of solidarity. Well, 2009 does not start very well and supports once again the argument of a lack of cohesion and a growing individualism in the country.

2 comments - React:

Kivi said...

C'est magique ! Dans ce pays, pour lutter contre la crise, on augmente les impôts et on diminue les salaires !

Raúl said...

feliz año 2009 y q la crsis no nos coma