Friday, November 28, 2008

Futur of Estonian Air in the Hands of the Government


What will be the future of Estonian Air? This question might find an answer very soon since SAS basically sent an ultimatum to the Estonian government. SAS currently owns 49% of Estonian Air and asked the Estonian Government to sell their 34% shares. In exchange, SAS is ready to inject money to solve the liquidity problems of the airline.

Estonian Air could have a EEK100 million deficit this year and urgently needs EEK300 million to buy 3 Bombardier aircrafts. The government has no money to inject in the company and the Minister of Economic Affaire, Juhan Parts, says that selling would be the end of domestic aviation and it would happen at the worst moment.

Yes the moment is definitely not the best but come on Juhan, you should know the rules of business. Sell when shares are expensive and buy when it is low. SAS knows that Estonia is proud of its airline but also knows that the government has no money. It is the perfect opportunity to put pressure and buy! The more they wait, the worse it will become for Estonian Air. Estonia should learn from what happened in Italy with Alitalia and accept the clever but honest proposal from SAS. It is anyway not the government's job to run an airline. Consolidation in this industry is highly necessary.

The situation is still under control and it is still possible to save the company as well as many jobs. However, the future of Estonian Air is in the hands of a stubborn government asking for a business plan and details when a fast answer is needed.
____________________________________
Le futur d'Estonian Air entre les Mains du Gouvernement Estonien

SAS vient de mettre la pression sur le gouvernement estonien et lui demande de vendre ses 34% de parts dans l'entreprise. SAS possède actuellement 49% de parts et voudrait devenir actionnaire majoritaire, chose qu'elle n'a pas pu faire avec AirBaltic et a donc tout revendu au gouvernement Letton. Cependant ici l'Estonie n'est pas prête à racheter des parts dans l'entreprise, ni à injecter les quelques centaines de millions de couronnes nécessaires au rétablissement d'Estonian Air qui fait face à des probèmes de liquidités.

la situation est sous contrôle mais plus l'Etat attend pour prendre sa décision, plus le futur de l'entreprise est menacé. Estonian Air pourrait finir l'année avec un déficit de 100 millions d'EEK mais a également besoin de 300 millions EEK pour acheter 3 avions Bombardier.

Le ministre des affaires économiques, Juhan Parts, a réagi à l'ultimatum de SAS en disant que vendre signifierait la fin de l'aviation domestique et qu'elle interviendrait au plus mauvais moment. Et bien M. Parts désolé de vous décevoir mais c'est la loi du marché. Au lieu de vous plaindre vous auriez peut-être dû revoir votre copie sur l'économie du pays que vous avez ruiné par vos décisions et vendre vos parts dans Estonian Air quand tout allait bien car le rôle du gouvernement n'est pas de gérer une compagnie aérienne mais un Etat. SAS saisit une opportunité en or de mettre un pays sans un sou, et très attaché à sa compangie aérienne, au pied du mur.

Le futur d'Estonian Air est malheureusement entre les mains d'un gouvernement incompétent et qui ne comprend pas les réels enjeux et problèmes actuels - la récente décision de ne pas geler les salaires des députés et l'explication du pourquoi est une aberration. Pour l'anecdote le Premier Ministre a lui-même expliqué ces pauvres aristocrates ne pourraient pas survivre!!:o Le temps où les supermarchés étaient vides n'est pourtant pas si loin et pourtant les mentalités ont vite évolué et oublié les besoins réels de l'être humain...

3 comments - React:

Marianne said...

Je pense que cela n'étonnera personne d'apprendre que l'économie de l'Estonie et des Pays Baltes est mise à mal par la crise , c'était prévisible !
Et que le gouvernement estonien possédant 34% de part dans la compagnie Estonian Air , cette dernière soit en grande difficulté !
La seule solution reste que SAS rachète effectivement les parts de l'état estonien , celui ci n'ayant pas su faire face à temps à une situation des plus critiques !
L'état estonien n'a pas réagi quand il était encore temps, et il n'est pas le seul dans ce cas !
C'est bien dommage !

J'aime beaucoup ton dernier paragraphe disant que les membres du gouvernement n'ont pas voulu geler leurs salaires afin de ne pas diminuer leur train de vie sans doute ! ;)
En France , tu crois que le gouvernement ne pourrait pas faire aussi faire des efforts sur son train de vie ??
Il y aurait certainement bien des restrictions faciles à appliquer , mais tous ces ministres , députés , etc , tiennent trop à leurs privilèges ( on se croirait presque sous une royauté )!
Par contre , ils demandent aux citoyens de faire des efforts ....:@
Sais tu qu'en France , en 2007 , Mr Michel Debré a fait fort lui aussi :
"Avant de quitter la présidence de l'Assemblée Nationale, Jean Louis Debré, nouveau président du conseil constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis : une loi, votée en catimini, permettant à tous les députés non-réélus en juin 2007, de continuer à percevoir leur indemnité parlementaire pendant encore 60 mois, au lieu de 6 actuellement .
Bien entendu cette généreuse "indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération de 4 ans et demi, n'est tenu à aucun engagement quelconque, comme par exemple justifier de la recherche d'un nouvel emploi, d'une visite mensuelle auprès d'un conseiller ANPE, ou d'une activité justifiant cette "aide sociale", bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs ordinaires."
Voir article :
http://rene.clementi.free.fr/accueil/indemnisation_deputes/indemnisation_deputes.htm

Et tu vois , cette loi pourtant scandaleuse n'a pas ou très peu fait réagir la population française .Cela n'a pas été la révolution pour ça , pas de grève , pas de défilé dans la rue , les gens ne réagissent plus à rien , même en France !

Un autre site intéressant à consulter sur la retraite des parlementaires :
http://have-it.com/denonciation/pages/france/deputes_parlementaires_depute_senateurs.html

Guillaume said...

oui j avais deja entendu parler de ca. En France, ca ne me surprend plus, mais je pensais naivement qu en Estonie, pays "jeune" et moderne, les députés auraient eu l'intelligence de montrer l'exemple. Ils tiennent trop à leur 4X4 BMW polluant et à tous leurs avantages; il est loin le temps des soviets où les magasins étaient vides et tout le monde roulait en Lada, Moskvitch... ca ferait pas de mal à certains de revenir aux vraies valeurs (et je ne parle pas que des politiques!)

Marianne said...

Et pourtant en France , les avantages de nos parlementaires font "bouillir" pas mal de gens , je ne comprends pas qu'avec tout ce qui se passe , il n'y ait pas une révolution ???
Pour ce qui est des députés en Estonie, pourquoi ne suivent- ils pas l'exemple des députés Suédois (et Norvégiens aussi je crois ), qui eux doivent jouer la transparence en ce qui concerne leurs notes de frais , leurs envois d'emails , etc .
Ceux-ci ont en plus un "train de vie" parlementaire que beaucoup de députés français et autres se devraient d'imiter : à Stockholm , ils viennent au travail à pieds ,en vélo ou bus (pas de voiture de fonction et en plus c'est écolo ), ont un bureau sans aucun luxe ,une cafétéria qui ne ressemble en rien au restaurant de l'Assemblée nationale ni de l'Elysée que je n'ai pas l'honneur de connaitre ,mais que je pense haut de gamme (ce n'est pas ma cantine de l'hôpital , je suppose )...
En bref , les Suédois ont des députés qui ressemblent beaucoup au simple citoyen "lambda" .
La Suède est un bel exemple à suivre pour beaucoup de pays ,la France en premier!